LES ENFANTS DE MICHKAT ONT FÊTÉ L'ACHOURA

L'ANNÉE DERNIÈRE IL Y AVAIT DES JOUETS, CETTE ANNÉE LES ENFANTS ONT EU DROIT À DES ACTIVITÉS FESTIVES

Les jouets coûtent cher et avec l'augmentation du nombre d'enfants il aurait fallu disposer d'un budget plus important. Malika Abdeddine et l'association Michkat ont choisi d'organiser plusieurs demi-journées de fête pour les enfants dans la tradition et le bonheur.

Photo_145

Malika: "On a pas donné de jouets, à cause  du manque de moyens financiers, et aussi les enfants sont nombreux, soit on donne à tout le monde soit on donne à personne. Mais nous avons fait d'autres choses, les enfants avaient l'occasion de s'exprimer à l'aide des tamtams,  ils chantaient, dansaient, criaient, sautaient; ils avaient toute une demi journée de liberté qu'on peut donner à un enfant.

Photo_151

Tamtams

Photo_155 Photo_157 Photo_160

Les masques font aussi partie de la tradition

Photo_161

"L'autre demi journée on a assisté à deux films au palais des congrès à Ouarzazate à l'occasion du festival du film amazigh, qui a eu lieu cette semaine. Les films visionnés, deux moyens métrages:  BOUGHAFER 33, un film documentaire qui parlait des Ait Atta et leur résistance contre les français à l'époque du protectorat en 1932 et 1933,  des gens des familles des généraux qui ont mené la guerre contre (ces kabails) sont venus pour découvrir certaines choses , et ont parlé aux témoins qui restent encore en vie, et parmi eux une vieille femme qui a assisté à la guerre. Le deuxieme film était ABAGHOUSS  qui veut dire le singe ou d'autres noms que le réalisateur du film a donné à cet animal qui veut vivre en paix. Le film dit que l'animal demande qu'on le laisse vivre sa vie tranquillement ( ne touchez pas à ma race)... les enfants ont beaucoup aimé le film tout simplement parcequ'ils aiment tous cet animal."

Photo_164

Les enfants au cinéma

Photo_167

Au Palais des congrès de Ouarzazate

Photo_170

Les enfants après les films

Photo_171

LES FEMMES DE L'ASSOCIATION MICHKAT FÊTENT LA LIBERTÉ

Photo_173

"Les femmes ont fété aussi l'Achoura à leur façon , ce n'était pas grand chose, mais une journée de liberté,  car l'achoura chez les femmes marocaine c'est signe de liberté,  comme c'est exprimé dans leur chansson (Hada Aychour maalina lahkam ya lalla....*),,  Elles sont restées toute la nuit dehors à chanter, autour d'un grand feu, et personnes n'a rien a dire c'est L'ACHOURAAAA."

 *« C’est Achour, nous sommes ingouvernables. C’est au Miloud que gouvernent les hommes ». 

Photo_162 ACHOURA Photo_163
"Le feu aussi est un signe de fête, ainsi que le couscous avec la viande séchée et le (courdasse) .les fruits secs, le thé, le longdeamin. Le matin, l'eau se verse partout, les femmes et les enfants jettent des seaux d'eau sur les passants et personne ne proteste c'est l'Achouraaaaaa. "

Photo_146

 

" Des visiteuses norvégiennes sont venues a notre association; un thé et des gâteaux faits par les femmes de l'association leur ont été servis. Anna et sa copine sont des professeurs d'université dans leur pays, elles nous ont encouragé pour ce que nous faisons."
Photo_148
Malika a d'autres ambitions et des projets, elle nous en parlera, mais elle trouve que cela ne va pas assez vite, faute de moyens suffisants.  "On a fait peu de progrès depuis l'année dernière!" conclut-elle.
Malika et l'association Michkat ont besoin aussi d'un large soutien des Iminiens. Elles le méritent. L'année prochaine l'Achoura sera le mardi 6 décembre 2011, seulement deux jours après la Sainte Barbe des mineurs.