ANNÉE 1940 - LES VISITEURS DE LA MINE AU DÉBUT DE LA 2e GUERRE MONDIALE

Branko YOVANOVITCH, géologue d'origine serbe, avait écrit sur le livre d'or en 1939 qu'il était prudent de ne pas dire si on avait l'intention de revenir à Imini. Quelques mois plus tard un géologue d'origine italienne, reprend sa citation à son compte:

"Il a été dit plus haut, que le "géologue prudent ne dit pas qu'il revient."  Je ne peux qu'approuver ... car les problèmes de ce jour passionnant sont multiples. Il faut voir, revoir, beaucoup méditer, étudier tous les détails, fussent-ils les plus minimes... avant d'oser affirmer une opinion.... On devra se garder de dire, comme beaucoup ! hélas !!  VÉNI - VIDI - VICI - (20 février 1940 )

Ces pensées sont signées Féderico HERMANN, docteur es sciences, géologue d'origine italienne, chargé d'établir la carte géologique d'Algérie et invité à Imini. 

Or37v  "Vu par l'ingénieur des Mines soussigné, 1er mars 1940,

pagezy-H

"sans observation" Henri Pagezy" -

Henri Pagezy, ingénieur des Mines, était Ingénieur en chef, attaché à la direction de Pennaroya. Il l'était depuis 1925:

Pagezy-Paris-mars-1925  Voir plus d'infos sur H. Pagezy

 "Premier passage à l'Imini - Souvenir et remerciement" 4 avril 1940 - Cinq signatures non identifiées...

André_Moulinou08_Bureau_dr_1940 L'ingénieur Moulinou a désormais un bureau directorial, où sont affichés la progression de l'exploitation du Manganèse.

Le 12 avril 1940 (la "drôle de guerre" va se terminer dans seulement un mois par l'invasion de la Belgique). La commission de parlementaires chargée des questions minières à l'Assemblée Nationale a envoyé plusieurs députés, accompagnés de géologues en poste au Maroc et d'officiers affectés au territoire de Ouarzazate. Une photographie de 1940 nous permet de  nous rendre compte de l'importance de cette délégation. 

André_Moulinou-_13 La photo a été prise devant la maison du directeur Moulinou qui domine la vallée (voir photo ci-dessous: maison en haut à gauche)  

André_Moulinou09avant40

Deuxième voyage des membres de la Commission des Mines de la Chambre des Députés;

Deuxième plaisir pour ceux qui la composent..

Première partie de ce plaisir: excellent repas, pomme de terre excellente au manganèse de choix.

Deuxième partie: atmosphère de cordialité, traits d'esprit de M. Baudou, plaisanteries spirituelles de M. Moulinou, silence amical de M. ?  Découverte de M. Sion: Lyon ville du nord perdue dans le midi.

Or38 Deuxième partie: Satisfaction de constater l'effort de production pour servir la France en manganèse.

Conclusion: Les français sont toujours spirituels, mais celà ne leur empêche pas d'être forts et décidés quand c'est nécessaire.

Petrus FAURE, député de la Loire -  Paul SION, député du Pas-de-Calais. Ces deux députés élus dans des circonscriptions minières étaient venus voir les progrès réalisés à Imini en quelques mois. (Voir leurs biographies sur la page de 1939, ils ne voteront pas les pleins pouvoirs à Philippe Pétain)

Suivent leurs signatures accompagnées de celle de BONDON, du service géologique du Maroc, adjoint de P. DESPUJOLS

Or38v  Le 20 avril 1940, les musulmans d'Imini célèbrent le MOULOUD, naissance du prophète : 12 Rebia 1359 

André_Moulinou06_Imini_Fete-Mouloud1940 Les échoppes et habitations  échelonnées le long de la piste (photo Moulinou).

"Imini avec tous ses coloris, s'agale en beauté avec Paris" le 2 mai 1940, Jeudi de l'Ascension - Signature de BODART

Mine de rien ! mon lieutenant

De désormais à dorénavant

j'dis qu'il y en a tellement et tellement 

Que c'en est suffocant.    L'adjoint à la mission

Un troisième député qui n'était pas encore venu à Imini, fait à son tour la visite: Henri GÉRENTE, député de la Haute-Savoie --  CORNET, Aspirant 1er chasseur d'Afrique

Lt d'Auvisme ? (Le député Henri Gérente votera les pleins pouvoirs à Philippe Pétain en juillet)

Or39v Mine en gésine !

Soleil de braise

Veine de fine

Auvent  de frese ?  

Pierre DESPUJOLS, ingénieur en chef des mines à Rabat, Directeur du service des mines et de la Carte géologique au Maroc.

Le vaillant ingénieur à l'oeuvre dès matins

Faisait de son marteau d'où sortait le métal

Sur l'Azur pacifique et le carreau des mines

Epanouir le stock du minerai total

          Sur la piste au son clair de la note argentine

          Du clakson Chevrolet, le bourgeron étale,

          Coudoit la djelaba de laine blanche et fine

          Et le soleil de mort implacable et fatal.

Or40  Il a vu le travail humain et l'homme fort

Il se dit que bientôt nous serons sûr au port

Vainqueur et bienheureux ! l'homme de manganèse

           A forgé de ses mains, dans l'ardente fournaise

           L'acier victorieux aux éclairs de cobalt

           Qui réduira les Huns, après avoir dit "Halt"!

P.P.C. en collaboration avec J.M. de Heredia

Les deux dernieres strophes sont "sorties" de la mission pour partie.

Signé H. CORNET, O.N.A.  le 8 mai 1940

Or41   La guerre fait rage au nord et à l'est des frontières françaises depuis le 10 mai - L'ingénieur LELOUTRE qui représente la Compagnie Mokta el Hadid pose des réflexions en lien avec la situation dramatique des pays en guerre.

Le 27 octobre 1940

Quatre mois après...

Ce recueil de pensées, mi sérieux, mi comique,

Fut, comme il convenait, clos aux heures tragiques,

Alors qu'on projettait d'en enrichir l'éclat

Par ces précieux dessins où Delhaye enferme,

Toute l'âme du Sud, âpre et mélancolique.

Fallait-il le rouvrir ? et donner la réplique,

Sur un ton grâve, au gai persiflage d'alors ?

Peutêtre... Pourquoi non ? car, sous les coups du sort,

L'Imini, acharné à naître, veut survivre

Quelque soit l'avenir inscrit sur le grand livre

Du destin ! Un lecteur acharné, en six mois,

A, sur ce sol ingrat, fait surgir pistes, voies,

Cités, mine, ateliers comme un réel mirage.

Des succès de demain, ce grand oeuvre est le gage.

J'y ai puisé ma foi et nourri mon espoir

Devant nos trois couleurs claquent au vent du soir.

            Georges LELOUTRE, ingénieur civil adjoint au directeur général de la Cie Mokta El Hadid 

Sur la fin de l'année 1940 la production de minerai de manganèse a progressé, il a été nécessaire de stocker car la guerre empèche de livrer comme en temps de paix. 

André_Moulinou05_SteBarbe1940

 Mardi 29 octobre 1940, le chef du territoire vint repérer les points névralgiques afin d'en assurer la sécurité avec le minimum de forces et écrit sur le Livre d'Or:

Avec l'espoir du grand rendement des mines de l'Imini si bien conduites et engagées pour l'intérêt de l'oeuvre française dans l'Empire.

Lt-Colonel SCHMIDT, chef du territoire, considéré comme un "héros de la pacification"

En décembre 1940, lors de la Sainte-Barbe, les mineurs des mines d'Imini et leurs familles étaient encore peu nombreux. Une photo en garde le souvenir. Le Directeur Moulinou est debout à droite; sa maison est sur la colline encore plus en haut à droite.

Ste-Barbe-1940

Le lieutenant-colonel Schmidt accueillera le Général Weygand venant de Tindouf le 23 décembre 1940 à Marrakech et le recevra le lendemain à Ouarzazate où il atterrit à 10h50 pour rencontrer les caïds du territoire.

Or41vo1940 Signature du Lt-Colonel Schmidt

Nous poursuivrons la publication du Livre d'Or d'Imini en 1941, ajoutant des renseignements complémentaires sur les personnalités qui sont venus visiter ce lieu mythique. Merci à ceux qui auraient des documents sur ces personnalités et qui accepteraient de les partager sur le blog des Iminiens