LE LIVRE D'OR DES MINES DE L'IMINI 

LES VISITEURS DE L'ANNÉE 1938 ET LEURS ÉCRITS

L'année 1937 s'était terminée par une visite du Cdt Balmigère, commandant la place de Ouarzazate.

L'année 1938 commence par un lexique de M. Henry qui donne le sens de plusieurs noms de la géographie voisine (exemple : Taddert = la maison)

Les officiers du 3e Bataillon du 4e Étranger viennent en février. le chef de Bataillon Guémenay, A. Guéninchault, Bayris.

Cyril Hay, administrateur de la Société Mokta visite la mine d'Imini en mars. Il est accueilli par MM. Boulinier, Moulinou et Laurence.

En avril, les docteurs Bonjean et Georges Blanc

En septembre F. de Torcy et des légionnaires artilleurs

En octobre Justin Savornin, le célèbre géologue, venu avec madame, présente des croquis inédits pour illustrer trois tableaux.

L'année se termine par une visite de l'Ingénieur général Gavard, venu en mission pour la défense nationale avec M.B. Renault.

Or26-38

Nous nous sommes trouvés tous à l'aise,

Devant un excellent gateau au manganèse

A l'Imini,

Tout le monde sous- rit         Cdt Balmigère

Année 1938: 31 janvier

Or26v-01-38 

Jean HENRY est l'un des ingénieurs de Mokta-El-Hadid.

Année 1938, le 20 février

Or27-02-05_38 

Guenichault sera tué avec ses légionnaires le 17 mai 1940 devant Narvik, 

Le procédé de prévention d'André Moulinou contre le typhus consistait à enrober les humains dans du bioxyde de manganèse.

Année 1938, aucune signature entre mai et septembre, mais tous les hôtes ont-ils signé le livre d'or ? Par exemple le grand reporter Raymond Lauriac a fait un article et des photos (voir reportage) mais n'a pas signé le livre d'or.

Or28-09_38  

Année 1938, le 4 septembre

Or28v4_09_38Le gite Ste-Barbe pour un artilleur bivouaquant à Imini quelle attirance! Une mine de manganese c'est très intéressant,.. Mais que dire de l'hospitalité des sympathiques mineurs !

Journée fort agréable au milieu de la poussière de Manganèse qui vaut bien le sable chaud!

Un artilleur légionnaire de la batterie de marche du 4e REI -le 4 septembre 38 - Chauteau

 Année 1938, après septembre

Le géologue Justin Savornin, venu avec sa femme à Imini, et charmé par l'accueil des Moulinou se lance dans l'écriture théâtrale

L'ANCRE (Sketch-express en trois tableaux)

1er tableau: Sous un soleil torride, quelquepart entre 25° lat. N et 25° lat. S, un bateau fend paresseusement l'eau tiède. Un errant, accoudé à la rembarde, s'éponge la figure en fredonnant - c'est une manie-: Ainsi toujours poussé vers de nouveaux rivagesNe pourrons-nous jamais sur l'océan  des ans

Ne pourrons-nous jamais jetter l'ancre un seul jour ?

2e tableau Il est arrivé à Imini et, séduit par le charme étrange du paysage - symphonie en vert et rouge sur un ciel bleu - par l'aimable hospitalité des hôtes, l'errant a jetté l'ancre pour quelques heures.
Note: Pendant ce tableau l'errant se tait. Le Coran n'a -t-il pas dit : L'imini est de Mn, la parole est d'argent, le silence est d'or ?

Or29-10-38 

Suite du sketch de J. Savornin

3e tableau: C'est fait, l'errant est reparti. On le retrouve dans la forêt vierge, embourbé jusqu'aux genous. Tandis qu'il répare sa pirogue échouée, il fredonne - sa manie l'a reprise -:
Pourquoi dans les grands bois aime-je à m'égarer ? Pour y forer .. Pourquoi suis-je attristé au murmure des eaux Dans l'potopoto ?
Pour un trépan cassé, une carotte qui tombe ! Pourquoi !
Le rideau tombe avant que les réponses ne soient parvenues.

Imini, le 30/10/1938

Or29v30-10_38 

Justin SAVORNIN géologue et géographe (1876-1970) a établi des cartes  géologiques du Maroc.

L'Ingénieur général André GAVARD, vient se renseigner sur les capacités d'extraction de Manganèse à la veille du conflit avec l'Allemagne. Le 1er fevrier 1941, il fera partie du GQG comme Inspecteur général des Essences et carburants. 

Or30a-01_39

Les iminiens grâce au livre d'or sauront ainsi les noms des bonnes fées qui se sont penchées sur le berceau de la mine de Boutazoult à l'époque du début de sa production.