Jean-Yves Tramoy nous fait l'amitié de partager son expérience personnelle d'un ancien d'Imini revenu dans le pays de son enfance et de son adolescence avec toute sa famille. Les images du passé se croisent avec celles du présent et c'est l'occasion de retrouver les amis marocains avec bonheur et reconnaissance.

Echappée dans le sud marocain.

Ouarzazate, porte du sud marocain, a bien changé depuis les temps immémoriaux où nous habitions aux mines d'Imini. C'est une ville qui a abandonné ses airs de petit village de garnison française pour la taille d'une ville touristique aux multiples facettes. Exit le temps du bazar-librairie des parents de Yannis Antoniou ; mais demeure l'établissement de restauration de la famille Dimitri (troisième génération). L'armée marocaine a investi une nouvelle caserne, l'hôpital s'est développé, les studios de cinéma se sont installés à l'entrée de la ville, des quartiers de logement ont été bâtis, l'aéroport a grandi … La casbah de Taourirt, restaurée, est avalée par l'expansion de la ville, et de nombreux hôtels ont fait leur apparition, escomptant un afflux de touristes.

Dès les années 60 le Club Méditerranée s'était installé sur la colline, face à la casbah de Taourirt, créant un site enchanteur où j'ai eu le privilège personnel de rencontrer Dalida, … et quelques autres vedettes débutantes de la chanson momentanément GO (Gentils Organisateurs) au Club pour gagner leur vie avant de connaître le succès. Après une fermeture assez longue, il fut transformé un temps en hôtel Mercure pour le groupe Accor. Mais l'expérience échoua à nouveau en 2012.

photo 1, gîte d'étape, photographie René Bertrand 1- DR, photo Bertrand, au fond la Kasbah de Taourirt

Sur le plateau dominant le centre ville, l'ancien Gîte d'étape, devenu Kenzi Azghor, trône. Il a changé plusieurs fois de propriétaire, d'intitulé, mais il offre toujours une magnifique vue vers la route de Zagora.

photo 2 Kenzi Azghor vue vers la route de Zagora 2 - DR Photo Tramoy, Kenzi Azghor, vue vers la route de Zagora

Il a conservé la vieille tour d'origine.

photo 3 entrée et vieille tour 3 - DR Photo Tramoy, la vieille tour conservée

Beaucoup d'hôtels se sont créés, de standing 4 ou 5 étoiles, mais le peu de touristes séjournant à Ouarzazate (seulement 20% de taux d'occupation) en a fait disparaître quelques uns.

A Ouarzazate, nous avons fréquenté l'Hôtel Club Hanane, pour une raison primordiale : retrouver l'ami Mohamed BAMOU avec lequel j'avais usé mes pantalons sur les bancs de l'école marocaine de Bou Tazoult, sous la houlette de Mr ROMANO.

photo 4 façade extérieure 4 - Photo Tramoy DR, Façade de la casbah

L'architecture de casbah attire inévitablement l'oeil. 

photo 5 laurier-rose 5 - Photo Tramoy DR Lauriers roses en bord de piscine

Sitôt franchi le seuil d'entrée, des massifs de laurier-rose dissimulent une enceinte où le visiteur découvre une grande tente caïdale et deux bassins

photo 6 piscines et restaurant 6 - Photo Tramoy DR Piscines et restaurant

Restaurant, bar intérieur et extérieur occupent l'espace, avec des décors picturaux magnifiques.

photo 7 piscines et bar extérieur 7 -Photo Tramoy DR, Piscines et bar extérieur

La fête des roses à El Kelaâ Mgouna, en mai, est l'occasion pour toute la région de mettre en avant la culture de la rose parfumée de Damas.

photo 8 bain de roses 8 - Photo Tramoy, DR Bain de roses

L'hôtel Hanane se prête volontiers à la tradition, ce qui me valut de baigner dans un lit de roses dont j'émerge pour le plus grand plaisir des touristes présents. Il faut savoir donner de sa personne pour amuser le monde !

photo 9 bar extérieur 9 - Photo Tramoy DR, Femmes aux travaux ménagers

Le pourtour de la piscine comporte des tableaux muraux d'excellente facture représentant des paysages ruraux et des scènes berbères que Maman et Marie-Thé n'essayent pas d'imiter, préférant une boisson fraîche.

photo 10 casbah au bord de l'oued 10 - Photo Tramoy DR, Casbah au bord de l'eau

C'est le moment que choisit mon ami BAMOU pour venir saluer Maman et lui donner les dernières nouvelles du bled

photo 11 en compagnie de BAMOU 11 - Photo Tramoy, DR, Si BAMOU

Quand il fait très chaud sur Ouarzazate l'hôtel Hanane est un havre de fraîcheur, de bien-être, que l'on hésite à quitter, préférant la piscine aux rayons brûlants du soleil.

photo 12 chambre 12 - Photo Tramoy DR Chambre de l'hôtel Hanane

L'hébergement y est de grande qualité, tant pour les chambres ou suites très confortables que pour la restauration abondante et soignée. Que dire des repas pris en soirée auprès de la piscine, « à la fraîche » ? 

photo 13 hammam 13 - Photo Tramoy DR, le hammam

Le hammam est particulièrement accueillant, et pour les avoir testés, les soins sont relaxants après une journée à marchander dans les souks locaux, ou à randonner à Aït Ben Haddou, aux mines de l'Imini, etc … 

Après plusieurs séjours hospitaliers dans cet hôtel, Maman l'a choisi pour y inviter TOUTE sa famille, enfants et petits enfants, aux alentours de novembre 2006. 

photo 14 assif Imini en crue 14 - Photo Tramoy DR, Assif n'Imini en crue

Ce jour-là, il faisait très beau et chaud à Marrakech, et nous avons franchi l'Atlas aller et retour sous un temps très maussade, qui nous a empêché de franchir le gué de Sainte Barbe, noyé par les crues de l'Assif Imini. Pareillement à Aït Ben Haddou !

Nous nous sommes réfugiés à l'hôtel Hanane, et rabattus sur le festin délicieux concocté par notre ami BAMOU. 

photo 15 salade marocaine 15 - Photo Tramoy DR, Maman mise en appetit par la salade

Au menu : salade marocaine, pastilla, couscous à l'orge, le tout arrosé d'un Guerrouane rouge et corsé, et de thé à la menthe accompagné des gâteaux habituels.

photo 16 service de la pastilla 16 - Photo Tramoy DR Service de la pastilla

photo 17 couscous à l'orge 17 - Photo Tramoy DR Couscous à l'orge

Bamou avait eu la présence d'esprit de convier aux agapes notre ami ZAOUI, qui avait été mon maître de stage au laboratoire en 1966, ce qui a occasionné des retrouvailles chaleureuses et sympathiques, … à renouveler.

photo 18 BAMOU et ZAOUI 18 - Photo Tramoy DR , Bamou et Zaoui

Avant de quitter le cadre enchanteur de l'hôtel Hanane, le groupe a posé à l'entrée

photo 19 la famille TRAMOY 19 - Photo Tramoy DR L famille Tramoy et consorts avec leurs amis

 ... et les enfants ont joué avec le décor

photo 20 intégrés au décor 20 - Photo Tramoy DR Les enfants intégrés au décor

Un dernier regard depuis les toits pour garder en mémoire le souvenir d'un cadre digne d'un caïd.

photo 21 cour intérieure 21 - Cliché Hotel Hanane, la cour intérieure

Grand merci à Maman d'avoir invité tout le monde, à BAMOU de s'être prêté à cette réception, à ZAOUI de nous avoir rejoint pour notre plus grand plaisir.

Ainsi nous nous sommes consolés de n'avoir pu revoir notre Bou Tazoult.

Mais sur le trajet du retour, malgré la persistance du mauvais temps, l'assèchement du gué nous a permis d'aller jusqu'aux bureaux de la direction de Sainte Barbe, pour saluer Mr THAOUI, le directeur local de la SACEM, et montrer à tous le bureau où leur père et grand père avait travaillé quelques années . photo 22 auditeurs attentifs 22 - Photo Tramoy DR, Auditoire attentif aux explications de M. Thaoui

La visite de Bou Tazoult sera pour une prochaine occasion, … avec une météo plus sereine. Il nous a fallu rentrer à Marrakech en convoi de petites voitures, dans la nuit, sur des routes tortueuses et mouillées, un peu stressantes même quand on connaît bien la route du Tichka. Notre arrivée à l'hôtel fut un soulagement pour tous, mais ceux qui ne connaissaient pas cette contrée sauvage étaient heureux d'avoir vécu une belle aventure. Une bonne nuit, et c'est reparti pour la découverte des merveilles de Marrakech.

Je souhaite avoir déclenché chez vous le réflexe du retour au pays, … pour au moins quelques jours de villégiature, et aussi une visite à Michkat Tassoumat, l'association de Malika ABDEDDINE qui assure un soutien aux enfants des rues de Ouarzazate.  

Jean-Yves Tramoy